Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2015 6 20 /06 /juin /2015 15:30

Nouveau coup de coeur hier soir pour un lieu que je ne connaissais pas: l'Usine.

C'est suite au vernissage d'Anne Van der Linden (dont l'expo est toujours en cours actuellement à la librairie Publico) que j'ai été invitée à découvrir ce lieu nouveau pour moi, bien qu'il ne le soit pas pour d'autres.

C'est à cette occasion là:

Usine à découvertes

que j'ai visité l'endroit ainsi qu'une  "lecture en vers et en musique".

 

Je me suis pointée au 102 boulevard de la Villette, où le porche protecteur s'est ouvert sur une jolie cour du vieux Paris. Au fond de la cour, à l'endroit dit, des gens attendaient, se parlaient, se disaient bonjour. J'étais donc dans un lieu de rencontres qui se renouvelaient, ça commençait très bien côté chaleur humaine.

 

Je me  promène pour contempler les oeuvres.

Sagement, je m'assois à l'annonce du spectacle qui va commencer.

 

J'avoue que je n'ai pas de culture très poussée de la littérature médiévale et que je connaissais le roman de Renart comme beaucoup, c'est à dire mal.

 

Au sol, un tapis est jonché d'instruments de musique ancienne.

Trois troubadours arrivés d'un autre millénaire s'installent.

 

Le début de la lecture m'a fait esquissé le sourire narquois qui sied à l'inculture, mais ma curiosité naturelle et l'intérêt suscité par les protagonistes l'ont transformé en regard intelligent. Eh oui...

 

Au cours du récit, la voix du narrateur se métamorphose selon les personnages qui prennent la parole.

Une musique contemporaine au Roman de Renart accompagne et ponctue les extraits de texte qui nous sont offerts.

J'entends des instruments à cordes, de la flute, des percussions, et une voix dont la tessiture évoque les chants lithurgiques.

 

En cinq minutes, j'étais conquise par l'habileté du récitant, par la fraicheur des musiciens et par l'ambiance joyeuse qui se dégage naturellement du récit. J'étais dedans!

Au plaisir d'entendre des sonorités et des voix auxquelles nous sommes peu habitués, s'est ajoutée la découverte d'un texte dont le fond reste actuel du fait que la nature humaine n'a pas changé, et dont la forme a été remaniée "en octosyllabes, avec des rimes suivies" pour faciliter notre oreille "moderne" à en percevoir le sens.

 

Pour ceux qui, comme moi, ne connaissent pas ces textes, je m'appuierais sur des références scolaires ou cinématographiques courantes et dirais que c'est :

  • une dose de Jean de la Fontaine ou d'Orwells (pour le parallèle entre l'âme humaine et la nature animale),
  • une dose de Rabelais (pour les références aux plaisirs de la bouche et du trou du cul),
  • et un brin de Tarentino pour la scène où les membres et les queues attachés aux arbres sont découpés afin de libérer leurs propriétaires.

 

Je fais la connaissance de :

  • Renart le goupil, malin et charmeur,
  • Ysengrin, le loup ennemi de Renart,
  • Brun, l'ours pataud,
  • Grimbert, l'ami de Renart qui se trouve aussi être un blaireau,
  • Tiber, le chat feulant et faux-derche,
  • Noble, le roi-lion ramollo,
  • Fière, la reine-lionne attentive mais qui se fait prendre par surprise et par tous les trous par Renart

Tout ça pour dire: ça m'a plu!

C'était une première, et je retournerai dans ce lieu propice aux découvertes, puisque des vernissages s'y déroulent régulièrement. En outre, l'Usine est une maison d'édition qui propose une revue d'art (Empreintes) et des monographies d'artistes, essentiellement des dessinateurs et des graveurs, d'après ce que j'ai pu voir et feuilleter.

A une prochaine fois là bas.

 

Le site de l'Usine

Le site de la compagnie médiévale Ficta Musica

Quelques images de l'artiste exposant Alain Delpech

Partager cet article

Repost 0
Published by X.TiN Peinture - dans 2015 Coups de coeur
commenter cet article

commentaires

  • X.TiN Peinture
  • Un parcours d'autodidacte, en dents de scie...
  • Un parcours d'autodidacte, en dents de scie...

Recherches Sur Ce Blog

PLAN DU BLOG

Depuis la nouvelle mouture d'over-blog, je classe mes archives qui ont disparu et vous retrouverez désormais des tags 2007 à 2013 en lieu et place des archives.

LES TAGS ci-dessous:

ERRER: regroupe des textes au gré de mes promenades. RACONTER: des textes souvent illustrés de peintures ou de dessins.

Tags