Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 11:45
(Holy Motors, Leos Carax)
(Holy Motors, Leos Carax)

La scène est extraite de Holy Motors de Carax. Elle se situe dans un cimetière.

(La mère, le fils, le yellow spirit, acrylique sur toile 100x80cm, peinte à la carte de crédit et à l'ongle cassé)
(La mère, le fils, le yellow spirit, acrylique sur toile 100x80cm, peinte à la carte de crédit et à l'ongle cassé)

La scène est extraite. Elle ne se situe pas vraiment dans l'espace.

Le petit Jésus en a fini avec son oedipe.

(la photo est prise sous la pluie, la toile n'est pas terminée, il aurait mieux valu attendre l'été pour la photographier achevée et je n'ai pas envie)

Repost 0
Published by X.TiN Peinture - dans 2014 Peintures
commenter cet article
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 11:38
(Irrévérence, acrylique grattée 35x27 by xtin)
(Irrévérence, acrylique grattée 35x27 by xtin)

Tu m'as tiré les vers du nez comme d'autres tirent les cartes: pour mieux m'ôter les mots de la bouche.

Je t'ai abandonné au bord d'une route qui n'était pas la mienne. Je t'ai quitté "finger in the naze" et j'ai remis les mots dans ma bouche, bien à l'abri.

Mon silence est devenu barbare et déplacé comme un cheveu sur la poésie dans un monde de soupes.

Depuis que tu n'es plus là, je me délecte de la solitude et badigeonne les toiles d'un pigment Noir de Mars extrêmement toxique pour les voies respiratoires. Quand je n'aurai plus de peintures, j'arrêterai. J'arrêterai tout.

Repost 0
Published by X.TiN Peinture - dans Peintures 2014 Raconter
commenter cet article
22 septembre 2014 1 22 /09 /septembre /2014 16:04
EXERCICE N°3: Leos Carax, acrylique 35x27 by xtin
EXERCICE N°3: Leos Carax, acrylique 35x27 by xtin

On m'a offert une boîte de cartes (non imprimées) utilisées pour faire les pass d'un festival de cinéma. Elles sont rigides, blanches, avec une petite bande de palmes d'or sur le côté. Le plus intéressant pour moi est leur rigidité. Elles vont me servir de pinceaux, de couteaux, de hache à peinture.

Ces cartes ont échappé à la poubelle du festival, elles portent donc un peu de cinéma en elles: un écran vierge qui me rappelle la toile à peindre.

Je m'impose un exercice de peinture "à la carte" sur des toiles relativement petites: 35cm x 27cm.

Le thème s'impose de lui-même: le cinéma.

Je fais une cure de Carax en ce moment, alors je me remémore Pola X et le magnifique visage de Katerina Golubeva aujourd'hui disparue, Mauvais Sang et "Alex langue pendue".

L'exercice n'est pas si simple: il faut étaler, gratter la peinture. Il faut découper les cartes qui sont souvent trop grosses pour les détails.

Il faut y aller à l'ongle.

Il ne faut pas oublier non plus le ressenti imprimé par les films de Carax:

  • Noir et blanc
  • Viscéralité
  • Amour
  • Mort
  • Corps à corps

Et puis j'ai rêvassé en peignant:

- Pourquoi avoir choisi une photo où Carax se cache derrière sa main, derrière sa cigarette, derrière ses lunettes....
C'est difficile de peindre quelqu'un dont on ne voit pas le visage. C'est difficile aussi de peindre avec une carte. Un exercice facile ne serait pas un e
xercice.

- J'aimerais revoir Pola X, je crois que j'ai oublié.

- comme elle a l'air triste

- il est peut-être un peu trop jaune

- où est mon chiffon?

- j'ai mal aux yeux

- Tais-toi le chat

- Je fume trop

- Lise, ma petite Lise

- Il faut beaucoup d'amour pour faire un film.

EXERCICE N°2: Denis Lavant, acrylique 35x27 by XTiN
EXERCICE N°2: Denis Lavant, acrylique 35x27 by XTiN

Alex "langue pendue", portrait de Denis Lavant dans Mauvais Sang

EXERCICE N°1: Katerina Golubeva, acrylique 35x27cm by Xtin
EXERCICE N°1: Katerina Golubeva, acrylique 35x27cm by Xtin

Katerina Golubeva, Pola X

Repost 0
20 septembre 2014 6 20 /09 /septembre /2014 11:58
(la visite médicale, acrylique sur toile 80x40cm, by xtin)
(la visite médicale, acrylique sur toile 80x40cm, by xtin)

Un souvenir d'enfance.

Nous étions averties par un mot destiné à nos parents et qu'ils signaient pour approuver.
Les miens signaient comme beaucoup d'autres. Quelques élèves étaient étrangement exemptées de ce moment d'humiliation.


Alignées dans un couloir, nous attendions derrière une porte mystérieuse qui dévoilait, lorsqu'elle s'entrouvrait, une table à laquelle étaient assis des hommes en blanc qui s'étaient immiscés dans notre école de filles. L'institutrice était là pour nous rassurer alors que nous savions qu'elle nous trahissait et perdrait, à partir de cet instant et définitivement, notre confiance.


Lorsque venait mon tour, lorsque tous les regards d'adultes se portaient sur mon maillot et mon entre-jambe, j'éprouvais dégoût et haine. Je passe les détails douloureux de l'examen qui, même s'il était indolore, n'en a pas moins marqué les esprits à vie. A la question fatidique de ce médecin inconnu "Es-tu réglée?", je répondais "Non" parce que je ne comprenais pas la question et me disais que je ne devais donc pas être "une réglée".


Nous ressortions soulagées, le regard plein de compassion pour celles qui n'étaient pas encore "passées". Tu es passée? Oui. Nous ne faisions pas d'autres commentaires et il fallait plusieurs longues minutes pour que chacune raconte sa terrible aventure, aventure qui était semblable à celle de ses auditrices. Nous avions survécu à un cauchemar qui se répétait une fois par an depuis la plus tendre enfance.

J'ai aussi des souvenirs terribles des expéditions chez le dentiste et du petit camion bleu garé devant la maternelle, mais point trop n'en faut! Je ne parlerai pas non plus des petites toilettes alignées les unes à côté des autres sans séparations puisqu'à cette époque, les enfants en bas âge n'avaient pas de pudeur, que leur corps ne leur appartenait pas, que leurs émotions n'étaient que caprices, et leur douleurs de simples bobos.

Tout n'était pas "mieux avant".

Repost 0
Published by X.TiN Peinture - dans 2014 Peintures Raconter
commenter cet article
17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 13:19
(Muses sauvages, acrylique sur toile by X.TiN, 80x100cm)
(Muses sauvages, acrylique sur toile by X.TiN, 80x100cm)

Il naquit de muses sauvages.

Son enfance eut la douceur des ronces où pullulent les mûres sucrées et acides mais nourrissantes.

Il n'a pas grandi, il a poussé.


Ses muses sanguinaires le protégèrent plus fidèlement que tous les anges du ciel.

in english

Repost 0
Published by X.TiN Peinture - dans 2014 Peintures
commenter cet article
10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 13:27
(plaisanterie sur toile 41x33cm, par xtin, Contorsion n°2)
(plaisanterie sur toile 41x33cm, par xtin, Contorsion n°2)

Qu'est-ce qu'un phalluptère?

Le phalluptère est un organisme vivant et indépendant qui vit essentiellement la nuit, même s'il lui arrive de se manifester dans la journée pour les plus inventifs.

Il en existe plusieurs sortes: de roses clairs à bruns, de petits à gigantesques.

Le phalluptère brun serait un peu plus développé.

On le trouve parfois, ridicule ou magnifique, survolant les vergers.

Mode de vie:

Il se nourrirait essentiellement par la vue et le toucher et ne posséderait pas le sens du goût, c'est pourquoi il est difficile de savoir de quoi il se nourrit exactement, même si on le trouve le plus souvent dans les lieux sombres où il se tapirait pour guetter les proies sur lesquelles il se jette goulument après les avoir effrayées ou attirées par de nombreux subterfuges dont la parole, parole et parole. Dans la plupart des cas, les proies consentent à se faire dévorer, ce qui reste encore un mystère pour les chercheurs. On pense à un pouvoir hypnotique mais le doute persiste à ce sujet. Il arrive que certaines proies soient mangées contre leur gré, le phalluptère est alors condamné à se cacher pour survivre.

Son mode de chasse est variable et s'étale de mars à février, de l'aube à l'aurore. Il connaît des périodes de repos mais il est difficile de l'étudier longtemps dans ces moments, son instinct le poussant à l'action dès qu'il se sent observé.

Contrairement à la plupart des organismes vivants, il ne chasse pas uniquement pour survivre mais aussi par plaisir. Ce plaisir peut être provoqué pas diverses causes, qui, même si elles sont très simples à provoquer, ne seront pas énumérées ici à cause de leur trop grand nombre.

Au cours de son existence, il connaît moult mutations dont l'éventail varie autant que sa taille et sa forme.

A la fin de sa vie, il se nourrit moins: son appétit diminue et la chasse devient plus difficile face aux jeunes phalluptères dont la concurrence croît. Certains connaissent pourtant un regain de vitalité à maturité, essentiellement pour de petites proies faciles à attraper.

Lieux de prédilection:

On le trouve un peu partout sur terre. Il migre essentiellement en été et s'agglutine étrangement sur les plages où la chaleur et le soleil favorisent une alimentation dont le mode change, ce qui est dû à un appétit plus particulièrement exacerbé durant cette période.

Mode de reproduction:

Il ne se reproduit pas lui-même, mais participe activement.

Nous avons choisi ici de le représenter lors de sa migration, telle que nous l'imaginons car il est très difficile de le surprendre sans être soi-même surpris.

(détente au jardin, 41x33cm, contorsion n°1 par xtin)
(détente au jardin, 41x33cm, contorsion n°1 par xtin)

la campagne réserve d'autres surprises...

Repost 0
Published by X.TiN Peinture - dans 2014 Peintures Raconter
commenter cet article
5 septembre 2014 5 05 /09 /septembre /2014 13:27

Boîtes à boutons.

Boîtes à souvenirs.

Boîtes de choses inclassables.

Boîtes à brûler.

"Les boîtes à pioupiou", acrylique sur toile (80x60cm)

"Les boîtes à pioupiou", acrylique sur toile (80x60cm)

Le pioupiou n'est pas mort, sinon sa tête pencherait de l'autre côté.

Alors, pour ne pas souffrir par surprise, elle le tuera.

Elle va le ranger, avec les autres: hamster, cochon d'inde, chien, chat, poisson rouge, lapinou, amour, papi, mamie.

Repost 0
Published by X.TiN Peinture - dans 2014 Peintures
commenter cet article
2 août 2014 6 02 /08 /août /2014 20:42

Le petit chat est mort, il a pissé dans l'entrée, juste avant.

Le petit chat est mort

Les trois grâces ne sont plus que deux et elles dansent ensemble sur la mer noire.

(acrylique sur planches pourries)(acrylique sur planches pourries)(acrylique sur planches pourries)
(acrylique sur planches pourries)(acrylique sur planches pourries)(acrylique sur planches pourries)

(acrylique sur planches pourries)

Repost 0
Published by X.TiN Peinture - dans 2014 peintures
commenter cet article
27 juillet 2014 7 27 /07 /juillet /2014 17:13

Un ami est passé à la maison.

Il m'a donné des planchettes, de celles qui séparent les bouteilles dans les caisses de vin, pour les brûler dans la cheminée m'a-t-il dit.

Non.

Chacune d'elles est devenue la part d'une vague de 60cm. Sur chacune d'elle se trouve une petite sorcière noiraude, liée à son bûcher.

Aucune ne brûlera.

Nées d'une caisse de sang du Christ, elles sont devenues des femmes combustibles, protégées désormais par un cadre.

acrylique sur 7 planchettes de 30x8.5cm

acrylique sur 7 planchettes de 30x8.5cm

Je vous invite à découvrir un texte de Marianne Camara sur le sort tragique réservé aux sorcières: les âmes perdues dont je vous propose un extrait:

"...
Nous sommes des centaines de milliers
à errer près de vous cherchant la délivrance,
cherchant toutes les réponses,
nous pleurerons encore, nous pleurerons longtemps
regardant nos bourreaux traversant les âges
et éternellement
s’organiser à travers les siècles
à continuer d’inventer, sous des prétextes faussement mystiques, les moyens les plus pervers et les plus douloureux, afin de garder le pouvoir en érigeant la peur et la terreur, celle qui engendre la soumission,
en sublimant ce besoin que l’humain a, d’écraser son prochain par la
domination !!
..."

Repost 0
Published by X.TiN Peinture - dans 2014 Peintures
commenter cet article
20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 11:52

et sans modération.

Je ne le connaissais pas avant septembre 2013, et je me demande maintenant comment j'avais pu passer à côté.

Quentin Dupieux, à aimer sans raison

Wrong cops

C'est grâce à l'Etrange Festival de septembre 2013 que j'ai découvert, par hasard, le film "Wrong Cops" de Quentin Dupieux, sans trop savoir à quoi m'attendre, sans espoir, sans a priori, vierge de toute référence.

"Wrong Cops", c'est l'histoire de flics à Los Angeles et non, ce ne sont pas des anges. Se déploie sous nos yeux ouverts une galerie de personnages tous plus abrutis les uns que les autres: des moches, des ridicules, des dégénérés, des abuseurs de pouvoir, des gens qui s'ennuient et qui s'occupent, des tarés très atteints.

Réunir dans un même film Eric Judor en flic mélomane borgne-bossu du crane et Marilyn Manson en post-post-adolescent rondouillard et super attardé, ça vous donne déjà un aperçu du côté zinzin du mec.

Durant tout le film, un mourant sanguinolent est trimbalé sans ménagement ni compassion dans le coffre d'un flic obsédé, mais je n'en dirai pas plus, c'est trop absurde.

On rit, on rit beaucoup, extérieurement et intérieurement. Si vous aimez l'humour déjanté, gratuit et un peu méchant (mais si peu...) vous serez servis.

Quentin Dupieux, à aimer sans raison

Rubber

Et puis, cette semaine, encore par hasard, je tombe sur "Rubber" diffusé sur Arte en 2ème partie de programme, après l'excellent "Le grand Embouteillage" d'Ettore Scola (c'était une soirée "bagnoles et satires" sur Arte). Je m'accroche, je ne raterai ça pour rien au monde, tant pis pour le réveil matinal, tant pis pour la fatigue, tant pis pour les yeux qui se ferment.

"Rubber", c'est l'histoire d'un pneu assassin et télépathe. Et je n'en dirai pas plus non plus, le film étant basé sur du "no reason" qui démarre sur des chapeaux de roue, si je puis dire.

Bref, vous avez compris, je suis devenue fan en deux films.

Il me reste à trouver une solution pour voir les autres dont je ne peux malheureusement pas parler puisque je ne les ai pas (encore) vus.

Quentin Dupieux filme aux états unis en vo. Il sévit aussi dans l'électro sous le doux nom de Mr Oizo. A suivre.

Les bandes annonces trainent sur le net, à vous d'aller les voir, parce que décrire un film de Quentin Dupieux, c'est passer lamentablement sur l'inénarrable qui fait le film. Heureusement pour vous, vous aurez encore la chance d'être surpris.

Repost 0
Published by X.TiN Peinture - dans 2014 Coups de coeur Cinéma
commenter cet article

  • X.TiN Peinture
  • Un parcours d'autodidacte, en dents de scie...
  • Un parcours d'autodidacte, en dents de scie...

Recherches Sur Ce Blog

PLAN DU BLOG

Depuis la nouvelle mouture d'over-blog, je classe mes archives qui ont disparu et vous retrouverez désormais des tags 2007 à 2013 en lieu et place des archives.

LES TAGS ci-dessous:

ERRER: regroupe des textes au gré de mes promenades. RACONTER: des textes souvent illustrés de peintures ou de dessins.

Tags