Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 17:58

Pour la fête des mères, j'ai quelques laiteuses dont :

- 2 mères de vers (également laiteuses),
- 3 inflatable mothers dont 2 parturientes et 1 pietà,
- 2 pietà dont 1 lapin,
- 3 enceintes dont un,
- et la mère de Pinocchio

 

laiteuses vers xtinLaiteuse aux vers n°1

acrylique sur toile (46x33cm)

 

 

 

parturiente 2012.02.XTINEnceinte de quoi? n°1

acrylique sur toile

 

 

 

 

 

parturiente 2012.02 xtinEnceinte de quoi ? n°2

acrylique sur toile

 

 

 

 

poupee gonflee xtinParturiente n°1
Série "Inflatable mothers"

acrylique sur toile

 

 

 

inflatable mother xtinPietà n°1
Série "Inflatable mothers"

acrylique sur toile

 

 

 

de mere en fille xtinParturiente n°2
Série "Inflatable mothers"

acrylique sur toile

 

 

 

paul toupet XTINPietà n°3

acrylique sur toile

 

 

 

 

mere et fils xtinPietà n°4

acrylique sur toile

 

 

 

2012-fete des meres-flyer 02

Repost 0
Published by X.TiN Gorgonella - dans Peintures 2012 Enfances
commenter cet article
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 18:17

urgence_2012.02_xtin.jpg"Urgence derrière un verre cathédrale"
acrylique sur toie 61x50cm
(série expérimentale "peindre sans lumière")

 

 

 

Homme taches xtin"L'homme qui regarde l'urgence derrière le verre cacthédrale"
acrylique sur toile 61x50cm
(série expérimentale "peindre sans lumière")

 

 

Repost 0
Published by X.TiN Gorgonella - dans Peintures
commenter cet article
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 17:52

foret 2012.02.08 xtin"A quoi servent les forêts"
acrylique sur toile (35x27cm)
d'après une photo originale ici

 

 

"...

A quoi servirait la lumière,

si la nuit, la pénombre et le noir profond

des forêts dans lesquelles nous nous perdons,

n'existaient pas."

Texte de Marianne Essentialités

 

Repost 0
Published by X.TiN Gorgonella - dans Peintures 2012
commenter cet article
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 17:47

La chair est une terre.
Jachère: politique de la terre brulée.

 

 

ruines 2012.02.xtin"Les ruines"
acrylique sur toile (35x27cm)
d'après une photo originale de Isaure Anska  ICI

 

"...

Je veux rejoindre mes ruines et m'y blottir,

elles me rappellent à elles,

jalouses de cette ingratitude qui affaiblit ma course;

..."

Texte de Marianne Essentialités

 

 

Repost 0
Published by X.TiN Gorgonella - dans Peintures 2012
commenter cet article
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 17:46

Cette nuit un minuscule poireau a poussé sur ma main gauche, entre le petit doigt et l'annulaire. Ceci n'a étonné personne. Je l'ai coupé. J'ai appuyé très fort sur la plaie pour en faire sortir la racine: c'était un doigt.

 

honte 2012.02 xtin"La honte"
acrylique sur toile (41cm x 27cm)

 

Repost 0
Published by X.TiN Gorgonella - dans Peintures
commenter cet article
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 19:17

"... je serai ton hurlement,
au son rauque et puissant,
celui qu'instinctivement tu lâcheras,
pour couvrir les notes les plus hautes,
lames de cristal aiguisées
sur tes tympans impuissants,
mêlées aux bourdonnements,
semblables aux basses les plus profondes,
celles qui par leur vibrations brouilleront tes entrailles
jusqu'à ce que l'écoeurement déborde enfin pour libérer les liens,
puissants,
de la routine et de ses convenances; ..."

Extrait d'un texte de Marianne  « Qui de la Muse ou du Poète enchante l’autre ou le maudit ? »

 

 

vie sans reves xtin 

"Une vie sans rêves"
acrylique sur toile (35x27cm)

 

 

 

"Extraire un texte de son contexte, ce n'est pas bien, non, ce n'est vraiment pas bien."

"Se concentrer sur un extrait, c'est manquer de respect à l'auteur, c'est en détourner la volonté, c'est manquer, fauter, détruire, casser."

 

Dans cet extrait, je crois entendre la bête cruelle et magnifique qui se cache dans les ruines en gestation d'une beauté  dont la recherche sublime l'horreur.

 

Les mauvaises raisons et les mauvais sentiments que d'autres me prêtent faute de pouvoir offrir autre chose, je les planterai comme des épines, dans la terre desséchée de leurs regards fermés, et ce sans aucune compassion.

 

 

Repost 0
Published by X.TiN Gorgonella - dans Peintures 2012
commenter cet article
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 19:51


Gueule cassée.

 

kc marilyn xtin"Cassées Marilyn, Jane"
acrylique sur toile 41cm x 27cm

 

 

 

 

 

 

Gueule fragile.


kc EMILFORK xtin"Gueule fragile'
acrylique sur toile 41cm x 27cm

 

 

Repost 0
Published by X.TiN Gorgonella - dans Peintures 2012
commenter cet article
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 12:00

troc xtin dorianne wotton

Je ne vois pas la ... allongée sur le pont.

 

 

Après avoir longtemps (très) hésité à faire un choix parmi les photos de Dorianne Wotton, le troc s'est réalisé hier soir, durant le vernissage de l'exposition "Synesthétique de la désolation". Dorianne Wotton (photo) y présentait ses "massacres graphiques" et Exomène (portrait) son synethéseur.

 

Noeud d'hésitations:
- Portrait d'un ami ?
- Portrait d'une amie ?
- Aurais-je une relation affective avec l'image ou avec le modèle?

 

L'heure du choix:
- rester sur la sensation première,
- me détacher de la relation affective au modèle,
- garder le goût salé de lapremière fois,
- laisser pencher le choix sur le ressenti face à l'image

 

La femme allongée est perpendiculaire aux lignes du sol, il se créé un rapport de force(s) qui ressemble beaucoup à la difficulté du choix.

Est-elle morte? Est-ce une mariée?
Je la ressens comme une mariée et j'ignore pourquoi. Mais elle n'est pas morte, elle se repose, elle s'en fout, elle s'allonge au sol, se dore la pillule en attendant le promis qui ne vient pas.

Je vois dans cette image une sorte d'humour inexplicable qui me fait prendre de la distance avec la femme allongée et me fait penser à "Je ne vois pas la ... cachée dans la forêt", bien qu'il s'agisse ici d'un pont, celui des arts, propice à ce troc artistique et amical.

Il n'est pas évident qu'il s'agisse d'un pont, mais étant parisienne, je crois le reconnaître, et je sais que la "scène" est dessous, sous les dessous de la femme, dans l'eau qui s'écoule, sans qu'on la voie, sans qu'on l'entende.

Mais, moi, je sais qu'elle sont là: l'eau, la Seine, le pont, la rive, la robe blanche, la dentelle...

 

Le ressenti face à une oeuvre peut avoir mille causes, mais l'association d'idées me semble bien douce, à condition de ne pas être trop analysée.

 

femme-cachee.jpeg

Repost 0
Published by X.TiN Gorgonella - dans Coups de coeur 2012 Troc
commenter cet article
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 20:08

petit_frere_2011.12.21_xtin.jpg

" L'arrivée du petit frère "
acrylique sur toile (27cm x 22cm)

 

 

Quand il est arrivé: coup de massue, je n'étais plus l'unique, mon nombril a commencé à me faire souffrir et c'est remonté jusqu'au coeur, soufflé que mes parents aient pu croire un instant que j'aurais plaisir à accueillir cette larve.

Dès son arrivée, on me l'a collé sur les genoux. Couche merdeuse. Odeur de lait caillé. Regard imbécile posé sur moi. J'avais des lames de rasoir à la place des ongles. Ainsi, il était la chair de leur chair... et tous m'ont dégouté, surtout ma mère: "comme vous vous ressemblez!", "on dirait toi quand tu étais petit". Beurk. J'étais tétanisé.

J'ai changé de place dans la famille, d'enfant, de fils, j'étais devenu "l'ainé" et j'ai dû porter le poids de cette chair informe et gigotante.

D'aimant, j'étais devenu jaloux.

J'allais devoir tracer la route, préparer tous les chemins que ce petit frère allait ensuite emprunter sans conflits.

Il me fallut lui parler, lui sourire, ne pas effrayer cet être fragile. Qui se souciait de ma fragilité à moi, celui auquel on attribuait la lourde tache de préparer? M'avait-on demander mon avis? Qui étais-je devenu?

Il me fallut en passer par les pincements, les morsures, les méchancetés. Il me fallut affronter l'amour immodéré qu'on lui vouait et qu'il m'avait volé.

J'ai été, durant toute leur vie, l'aide de mes parents. Je les ai satisfait du mieux que j'ai pu. J'ai repris la boutique de mon père alors que j'aurais tant aimé devenir pianiste. J'ai appris à lire et à compter. Mon petit frère apprit la musique.

A la fin de leur vie, je suis devenu leur unique soutien financier. J'étais présent et attentif. J'écoutais sans broncher ma mère louer les absences de Benjamin: "Le pauvre, encore en tournée".

Mon aigreur était intense. Ma haine était maladive. Ma déchéance fut mon sauvetage. Benjamin s'est occupé de moi, de mes désintoxications. Benjamin a supporté mes crises. Benjamin m'a placé dans un hopital spécialisé. Benjamin n'était pas là quand papa est mort.

Ajourd'hui, Benjamin est atteint d'artrose déformant. Il ne peut plus jouer de piano, alors il sert la clientèle dans l'ancienne boutique de papa que j'ai reprise à sa disparition. Parfois, je pianote sur les touches mortes du piano droit relégué au grenier. Maman ne sait plus qui nous sommes, elle m'a oublié, elle l'a oublié aussi. Elle passe son temps à tricoter un fil de laine imaginaire.

Quand je les regarde, je me dis: " heureusement, ils m'ont".

 

 

originale ici

 

Repost 0
Published by X.TiN Gorgonella - dans Peintures 2011 Enfances
commenter cet article
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 19:42

retrouvé un bouquin sur l'étagère: "Scènes de rue",
aux éditions Mermon,
auteurs: Jean-Pierre Estournet & Bernard Begadi.

acrobates 2011.12.workin

bouchere workin xtin

fou-pronat 2011.12 workin 

jongleq workin xtin


ogre vege workin

 

 

Repost 0
Published by X.TiN Gorgonella - dans Errer 2011 Dessins
commenter cet article

  • X.TiN Peinture
  • Un parcours d'autodidacte, en dents de scie...
  • Un parcours d'autodidacte, en dents de scie...

Recherches Sur Ce Blog

PLAN DU BLOG

Depuis la nouvelle mouture d'over-blog, je classe mes archives qui ont disparu et vous retrouverez désormais des tags 2007 à 2013 en lieu et place des archives.

LES TAGS ci-dessous:

ERRER: regroupe des textes au gré de mes promenades. RACONTER: des textes souvent illustrés de peintures ou de dessins.

Tags